ESAT Les Ateliers de Germenoy

Prestations industrielles

L’établissement et Service d’Aide par le Travail (E.S.A.T.) “Les Ateliers de Germenoy ”, ou encore ESAT Les Ateliers de Germenoy a été créé à l’initiative de l’Association “Les Amis de Germenoy ”, a ouvert ses portes le 1er novembre 1981. Cet ESAT est situé à Vaux le Pénil, dans le 77, à coté de Melun. Il accueille 180 personnes en tout, répartis sur 8 ateliers différents.

Les Ateliers de Germenoy
Impasse Niepce – BP 581
Z.I. de Vaux-le-Pénil
77016 MELUN Cedex
Tél. : 01 64 39 19 94
Fax : 01 64 37 75 86
E-mail : germenoy@germenoy.asso.fr

ESAT Les Ateliers de Germenoy : un ESAT aux multiples activités

Cet ESAT Germenoy propose des prestations industrielles et des prestations de moyens généraux. De ce fait, nos travailleurs ont des compétences très variées :

  • cartonnage (ou cartonnerie) : réalisation de  boites en cartons ondulé sur mesure, en petites séries et en grandes séries.
  • conditionnement
  • espaces verts
  • nettoyage industriel
  • etc.

Situé sur la zone industrielle de VAUX-LE-PENIL (Seine-et-Marne), à 65 km au sud-est de PARIS, ce bâtiment d’une superficie de 4500 m², accueille 125 travailleurs handicapés mentaux reconnus par la C.D.A.P.H. (Commission des Droits et de l’Autonomie des Personnes Handicapées) et encadrés par 25 personnes.

Le site est équipé de locaux de stockage d’une capacité de 2500 m3, d’un quai de déchargement et d’un pont de mise à niveau permettant de recevoir tous types de camions.

Les principales activités pratiquées sont la reprographie, le cartonnage, le conditionnement, le filmage et le fardelage, le nettoyage industriel, la création et l’entretien d’espaces verts, la repasserie, ainsi que la mise à disposition de travailleurs dans des entreprises extérieures.

L’ ESAT Les Ateliers de Germenoy , reconnu lieu de stage d’évaluation par la M.D.P.H. (Maison Départementale des Personnes Handicapées) et les CAP EMPLOI reçoit chaque année près de 50 stagiaires venant soit des IMPRO, soit des structures de réorientation et de reclassement.

Enfin, les Ateliers de Germenoy , ESAT Germenoy , sont habilités à fournir l’exonération d’équivalence horaire dans le cadre de la loi de juillet 1987 sur l’emploi des Travailleurs Handicapés.

Télécharger le livret d’accueil ESAT Les Ateliers de Germenoy

livret_germenoy

  • g02
  • IMG_8327
  • IMG_8359
  • Les teliers de Germenoy
  • L'atelier de Germenoy propose un service de cartonnerie sur mesure.
  • IMG_8268

ESAT à Vaux le Pénil

Vaux-le-Pénil est une des 36000 communes françaises. Elle est  située en Seine-et-Marne, dans la partie EST de la région Île-de-France.

Les habitants de la commune sont appelés les Pénivauxois.

La ville est limitrophe de Melun (préfecture de Seine-et-Marne), à 40kms de Paris,

Anciennement nommé « Vaulx-à-Pény » au Moyen Âge, il tire son nom de sa topographie : le terme « Vaulx » est sans équivoque et s’applique à la convergence des vallées de la Seine, de l’Almont et de la Noue. Pény est tout simplement le nom du seigneur propriétaire du château féodal de 1050 jusqu’à 1530 et dont l’origine du nom vient du temple gallo-romain érigé à la gloire de Jupiter horoné sur ces montagnes (Jupiter Penninus), en référence aux Alpes pennines. Ce temple se situait à l’emplacement actuel de l’église, au confluent des 3 vallées formant ainsi, non une montagne, tout au plus.

Histoire

Le site a, depuis des millénaires, attiré et fixé les hommes, ainsi qu’en témoigne la découverte de pierres taillées et de silex polis sur le tertre de Chérisy.
Les sires de Pény : Pierre de Pény, compagnon de Saint Louis à la croisade au XIIIe siècle.
L’histoire de Vaux-le-Pénil est portée par son château dont la forme actuelle date de 1766. Il fut en effet la citadelle avancée pour la protection de Melun lorsque la préfecture de Seine-et-Marne était habitée par les rois de France au XIe et XIIe siècle.
Révolution de 1789 : Emmanuel Marie Michel Philippe Fréteau de Saint Just, député du bailliage de Melun, est l’un des acteurs de la Déclaration des Droits de l’Homme.
Première bataille de la Marne : le 5 septembre 1914, Joffre et French sont au château de Vaux-le-Pénil.

Démographie

En 2013, la commune comptait 10 764 habitants. L’évolution du nombre d’habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements des communes de plus de 10 000 habitants ont lieu chaque année à la suite d’une enquête par sondage, contrairement aux autres communes.

Enseignement

Située dans l’académie de Créteil, la commune administre trois écoles maternelles (Gaston Dumont, Jean-Robert Rouchon, Romain Rolland) et trois écoles élémentaires (Gaston Dumont, Beuve et Gantier, Romain Rolland).
Le département de Seine-et-Marne gère le collège « La Mare aux Champs » et la région Île-de-France le lycée « Simone Signoret ».

Sports

En 2012, la ville de Vaux-le-Pénil comptait 92 associations dont 17 à vocation sportive. Chaque année au début du mois de septembre se déroule le Forum des Associations organisé par la municipalité. En matière d’équipements sportifs, Vaux-le-Pénil dispose de trois terrains de football (2 en synthétique et 1 en herbe), d’une piste d’athlétisme, de deux gymnases (Ladoumègue et Geissler), d’une salle polyvalente loisirs et sports (La Buissonnière) et de courts de tennis couverts et de plein air.
Économie

2ème parc d’activités de Seine et Marne, le parc d’activités de Vaux-le-Pénil regroupe 250 entreprises qui totalisaient 5 775 employés au 3ème trimestre 2012. Sa gestion relève de la compétence de la Communauté d’agglomération Melun Val de Seine. D’importants travaux de requalification ont été menés sur le parc d’activités entre 2010 et 2012. D’ici à 2016, la totalité des foyers de Vaux-le-Pénil sera éligible à la fibre optique.

Lieux et monuments

Il y a deux monuments remarquables à Vaux-le-Pénil :
–  L’église Saint Pierre – Saint Paul Construite au XIIIe siècle sur l’emplacement d’un ancien oratoire.
–  le Château de Vaux-le-Pénil du XVIIIe siècle (construit à la place d’un château féodal puis d’un château Renaissance) : édifié en 1766 par Michel-Louis Fréteau de Saint-Just. Au XIXe siècle, le château appartient à la famille de Faucigny-Lucinge (V. May Ephrussi) qui y fait installer après 1887, sans doute au moment des agrandissements exécutés en 1892, un ensemble remarquable de boiseries de la première moitié du XVIIIe siècle, réalisées pour Samuel-Jacques Bernard (1686-1753), fils du célèbre financier Samuel Bernard, et provenant de l’hôtel Samuel Bernard, 46 rue du Bac à Paris.

Équipements culturels

La ville de Vaux-le-Pénil abrite le centre culturel de la Ferme des Jeux, ouvert en 1995 dans le cadre d’une ancienne ferme rénovée. Une vingtaine de spectacles y sont programmés chaque saison. La Ferme des Jeux compte également un cinéma labellisé Art et Essai dont la salle de 285 places a été entièrement rénovée en 2012. Le cinéma a accueilli 35 000 spectateurs en 2011. Une salle plus intime, le Petit Théâtre, a été ouverte en 2010 afin de faciliter la création de spectacles et l’organisation d’expositions. Vaux-le-Pénil dispose également d’un conservatoire municipal de musique, d’une ludothèque (la seule du sud Seine et Marne) et d’une bibliothèque.

Citoyens d’honneur

La Ville de Vaux-le-Pénil a conféré le titre de Citoyen d’honneur à :

Max Gallo, historien, romancier, essayiste et homme politique français.
Jacques Austruy, économiste et universitaire, auteur notamment de « Le scandale du développement » publié en 1967.
Gerd Spiegel, maire de Schwieberdingen, artisan du jumelage avec Vaux-le-Pénil.

Site officiel de la Mairie :

http://www.mairie-vaux-le-penil.fr/