Espaces verts

Création d'espaces verts

Quels que soient vos besoins, nos 4 équipes  (24 travailleurs en situation de handicap, véritables professionnels des espaces verts, encadrés par 4 moniteurs sur deux sites) sauront répondre à vos attentes. Nos prestations s’adressent aux entreprises, aux collectivités, aux copropriétés, et aux particuliers. Nous réalisons nos prestations sous forme de contrat annuel ou de missions ponctuelles. Chaque devis est réalisé après la visite du chantier à réaliser.

Confiez-nous l’entretien de vos espaces verts !

Qualité

35 ans d’expérience & 99% de satisfaction clientèle.

Prix

Les tarifs les plus bas du marché & devis sur mesure.

Service

Toujours le petit plus pour accompagner nos clients.

Les Ateliers de Germenoy
Impasse Niepce – BP 581
Z.I. de Vaux-le-Pénil
77016 MELUN Cedex
Tél. : 01 64 39 19 94
Fax : 01 64 37 75 86
E-mail : germenoy@germenoy.asso.fr

Les Ateliers des Gémeaux
40-48 avenue de l’Europe
Z.I. de la Malnoue
77184 EMERAINVILLE
Tél. : 01 64 61 63 26
Fax : 01 64 61 64 71
E-mail : gemeaux@germenoy.asso.fr

Contact commercial direct : 06 07 46 16 14

Création et entretien d’espaces verts

  • tonte de pelouse
  • taille de haies
  • entretien des massifs
  • plantations
  • contrats annuels ou ponctuels

Nos références espaces verts :

Des grandes entreprises (Véolia, SNCF, Générale des eaux…), des mairies, résidences de standing, des sièges sociaux, mais également des particuliers désirant faire réaliser des travaux de nettoyage ou d’entretien.
Dans un souci d’un travail respectant parfaitement les normes environnementales et écologiques, les sections espaces verts des ESAT de l’association ont acquis une vraie reconnaissance de leurs clients.
Nous vous établissons des devis d’entretien d’espaces verts détaillés, après une visite sur place.

  • Création d'espaces verts
  • tailler une haie
  • Tondeuse à gazon

Définiton des espaces verts  :

Un espace vert désigne, en urbanisme, tout espace d’agrément végétalisé (engazonné, arboré, éventuellement planté de fleurs et d’arbres et buissons d’ornement, et souvent garni de pièces d’eau et cheminements). L’expression est généralement plutôt employée aux espaces publics ou semi-publics. Le mot sous-entend une situation en milieu urbain ou péri-urbain, en tout cas en milieu construit.

Dans les années 1960, alors que la démographie et l’urbanisation sont en plein expansion dans le monde, les urbanistes désignent les jardins et espaces de détentes publics végétalisés par le terme : espace vert, étant donnée que ces sites sont représentés par la couleur verte sur les plans d’architectes et d’urbanisme.

Les espaces verts, peuvent être définit de deux manières :

  • Les espaces verts peuvent désigner l’ensemble des espaces utilisées parcs urbains, jardins publics, squares, d’une certaine dimension, accessible à pied et à vélo mais non aux engins motorisés, et ne présentant pas de dangers pour les usagers, enfants en particulier.
  • Les espaces verts peuvent également désigner l’ensemble des espaces végétalisés et aquatiques d’une zone construite.

En France

Selon l’UNEP (entreprises du paysage), en 2009, ce secteur économique représente en France 80 000 actifs ; 20 000 entreprises « du paysage » pour un chiffre d’affaires de 5 milliards d’€ (dont 750 millions d’€ en Île-de-France).

Un sondage fait en 2008 UNEP/IPSOS donne 7 français sur 10 basant leur choix de lieu de vie en fonction de la présence d’espaces verts à proximité de leur habitation. En 2010, plus de 90 % des sondés disent que le contact avec les plantes, les végétaux et les jardins est important voire essentiel dans leur vie quotidienne. 20 % des Français regrette de ne pas avoir plus de liens avec la nature et les jardins, notamment dans les centres-villes et les centres commerciaux (cités par 86 % des sondés) puis sur lle lieu de travail (65 %), les espaces de loisirs (63 %) et les lieux d’habitation (50 %). S’ils étaient élus local, 42 % d’entre eux choisirait comme priorité d’aménager des parcs et jardins et d’améliorer les espaces verts existants. 31 % proposeraient même des projets de rénovation urbaine entièrement guidés par le végétal (31 %).